Présentation du VC Vedrin

Le VC VEDRIN rassemble des pratiquants du cyclotourisme et du VTT loisir.
Son siége est établi à Vedrin, une ancienne entité communale faisant partie de la Ville de Namur (" Grand Namur ", regroupant 25 communes) depuis les fusions de communes de 1976.

Depuis sa création, fin de cette année 1976, les responsables du club ont toujours voulu préserver la convivialité, rechercher la " performance sociale ", bien avant la " performance physique ou sportive ", faire de ce club un endroit où il fait bon vivre, se rencontrer et pratiquer le vélo ensemble.

C’est la raison pour laquelle le club a toujours eu une taille " humaine ", modeste par la quantité (25 à 35 membres pratiquants), mais à haute valeur ou qualité sur le plan relationnel et social.

Chaque année, le club met sur pied une dizaine d'organisations cyclotouristiques, de kilométrage et difficultés variés.

 

Historique et vie du VC Vedrin

C’est dans les derniers mois de l’année 1976 qu’un petit groupe de passionnés du vélo porta le VC VEDRIN sur les fonts baptismaux.

La première année (1977), le club constitua une section de l’U.S. VEDRIN (Union Sportive de VEDRIN), dont l’activité principale était l’athlétisme et en particulier l’organisation du réputé Cross-Country de VEDRIN, qui se déroulait dans les propriétés de feu le Baron Charles HEGER, Ministre de l’Agriculture pendant de longues années.

L’année suivante, cette section cyclotouriste prit son autonomie pour devenir le V.C. VEDRIN, dont le 1er président fut Edouard COSYN, une personnalité très active dans le milieu associatif vedrinois, et dont le 1er sponsor fut la Brasserie NOBLET, établie dans la localité.

Début des années 80, une page importante de l’histoire du V.C. VEDRIN fut écrite grâce au soutien, oh combien précieux, d’un artisan constructeur et monteur de cycles, Jean JENTGEN, établi dans la localité voisine de Champion et qui n’était autre que le beau-fils du 1er président COSYN.

Le club bénéficia également pendant de très nombreuses années d’un autre soutien, vital et rassembleur, celui du tenancier du local du club, le Café " Le Vieux Vedrin ", en la personne d’Isidore RADART.

Pour parler des autres sponsors et soutiens que le VC VEDRIN reçut pour fonctionner, il y a lieu de relever les noms de Joseph DUCHENE, constructeur de cycles de St Servais, de J.P. GUISSET et son agence CGER de Bouge, le magasin UNIC de VEDRIN, l’entrepreneur de bâtiments Rudy REMACLE.

De manière plus récente, et depuis quelques années déjà, les affiliés du club portent les couleurs et la célèbre montre " Rodania " sur leurs maillots jaunes et bleus, grâce à la Bijouterie Muriel BAUDOIN de Vedrin Centre.

Un club, pour subsister et développer ses activités a aussi besoin d’un comité, et plus particulièrement d’un Président, véritable " animateur " du groupement.

Après Edouard COSYN, qui fut le 1er à prendre les rênes, le club ne connut que trois autres Présidents sur ses quelques 26 années d’existence ; il s’agit respectivement du Docteur ROLEN, de Roger NOEL et de Raymond MARCHAL, lequel a passť le témoin en 2003 à une " vieille gloire " du club, Jean-Marie DEGROOTE.

C’est dans ce contexte et grâce à eux que le modeste club du VC VEDRIN réalisa toute une série de " performances " … épinglons, par exemple, la coupe du club (belge !) le plus nombreux à la classique du cyclotourisme namurois, Namur-Bouillon-Namur, lors du 25e anniversaire de cette organisation…. Cela date déjà !

Les responsables du club emmenèrent aussi leur troupe de cyclotouristes sur les routes des Classiques (belges et étrangères) empruntées par les " pros ", comme Tilff-Bastogne-Tilff (Liége-Bastogne-Liége), le Circuit Het Volk, le Tour des Flandres, les Flèches Wallonnes de Couillet et Spa, pour ne citer que celles-là.

A l’étranger, des cyclotouristes vedrinois prirent part à certaines autres grandes organisations qui ont notamment pour nom " Paris-Roubaix ", ou plus récemment " Milan-San Remo ".

Des membres du club participèrent également à différentes escapades en France, dans les cols Vosgiens ou Alpins, dans le Midi aussi, pour rouler des brevets montagnards et une série de randonnées " à haute teneur touristique ".

Quelques sociétaires du club sont également des habitués de la bien connue Semaine Fédérale, qui a lieu chaque année dans une région de France différente et rassemble des milliers de cyclotouristes de tous horizons et de toutes nationalités.

En 2003, certains cyclos du club se rendirent fin août à St Jacques de Compostelle, un raid-pélérinage de près de 2.000 Km, prévu en compagnie de cyclos d'autres clubs de la région.

Différentes autres « excursions » ou activités, comme par exemple un week-end sur la Moselle Luxembourgeoise, fin de cette année 2003 vinrent agrémenter la vie du club.

De manière plus générale, les membres du club se retrouvent aux randonnées sélectionnées par le comité et reprises dans un « calendrier de référence », en fonction de la qualité cyclotouristique des parcours, des bonnes relations entretenues avec d'autres clubs ou d'autres critères de « qualité » à différents points de vues.

 

"Dédoublement"

Depuis sa création, le VC VEDRIN avait lié son existence à celle de la RLVB, ligue restée unitaire jusqu'en 2000, qui organise le cyclotourisme à côté d'autres pratiques du cyclisme (de compétition, off-road, …).

Dans un esprit d'ouverture aux autres fédérations organisant cette même discipline du cyclotourisme en Belgique, et se sentant de moins en moins en phase avec la politique de gestion du cyclotourisme Namurois de la FCWB/RLVB, les responsables du VC VEDRIN ont permis, fin de l'année 2001, à une bonne partie de ses membres de créer un club « jumeau ».

Ce club « jumeau » prit pour nom l'A.C. VEDRIN (Amicale Cyclotouriste VEDRIN) et s'affilia à la Fédération Belge du Cyclotourisme (F.B.C.).

Pendant 3 ans, les 2 clubs jumeaux travaillèrent en parfaite synergie et intelligence, co-organisant toutes leurs activités et oeuvrant au développement d'un cyclotourisme de qualité dans la province de Namur.

Début de la saison 2005, des relations de plus en plus difficiles (et onéreuses) avec la FCWB/RLVB se traduisirent par des sanctions de la part de cette fédération.

A l'instar de 14 autres clubs de la province faisant partie de l'ACPN (Association des Clubs Cyclotouristes de la Province de Namur), le VC VEDRIN décida de divorcer et de rejoindre les rangs de la FBC.

VC VEDRIN et AC VEDRIN refusionnèrent alors sous l'unique appellation, d'origine, VC VEDRIN.

 

Jumelage VEDRIN-LONGUENESSE

Pour être complet, il convient de préciser que, fin des années 70, le VC VEDRIN a noué des relations étroites, régulières et toujours d'actualité, avec son homologue ou correspondant français du Pas-de-Calais, la section cyclo de l'Amicale Laïque de LONGUENESSE, dans le cadre du jumelage entre VEDRIN et cette localité voisine de la Ville de St OMER en France.
A plusieurs reprises, et à l'occasion de rencontres entre Vedrinois et Longuenessois, des membres du club relièrent les deux localités, distantes d'environ 225 Km, en vélo. Chaque année, cyclos Vedrinois et Longuenessois se retrouvent alternativement en France et en Belgique pour un week-end de retrouvailles sur le vélo bien sûr, mais aussi autour d'une bonne table, dans une ambiance de convivialité sans réserve.

 

 

Le jumelage VEDRIN-LONGUENESSE fut à la base de nombreuses activités communes avec les cyclotouristes français jumeaux du Pas-de-Calais et le prétexte de liaisons régulières entre ces deux localités joignables sur une journée en vélo.